bannière © iEES Paris logo_UPMC logo_UPEC logo_Paris-Diderot logo_CNRS-INEE logo_IRD Accueil Accueil

Suivez nous sur

twitter
facebook

Rechercher



Accueil du site > Animation scientifique > Séminaires ouverts > > Séminaire de réflexion HPSE

Séminaire de réflexion HPSE

« Histoire, philosophie et sociologie de l’écologie (HPSE) »
Réflexions sur l’écologie, ses pratiques, ses outils, ses théories et ses liens avec la société, à iEES Paris tous les 2 mois environ

L’écologie est aujourd’hui une discipline scientifique très diversifiée et les travaux des écologues se lient toujours plus à des problématiques environnementales qui concernent, à travers les échelles spatiales et temporelles, la biosphère dans son ensemble.

Dans ce contexte quelque peu mouvementé, ce séminaire s’adresse en premier lieu aux chercheurs en écologie et se propose comme un moment de réflexivité sur leur discipline, ses pratiques, ses outils, ses théories et toute la mise en réseau qui relie les travaux des écologues et le reste de la société.

L’ensemble des thèmes abordés va ainsi de l’histoire de l’écologie à des considérations épistémologiques et philosophiques sur la discipline, en passant par l’articulation entre travail scientifique et formulation des politiques environnementales.

Étant donné la diversité des questions abordées, le séminaire a pour second objectif d’être un moment d’échanges sur ces sujets, entre chercheurs de différentes disciplines comme entre chercheurs et acteurs non-académiques ; il est donc ouvert à toutes et tous.

■ Ce séminaire est organisé par Aurore PICOT, Loïc PROSNIER et Eric TROMEUR, tous trois doctorants dans l’équipe EERI du département DCFE de l’UMR iEES Paris.

Leur écrire : Organisateurs du séminaire HPSE

■ Les séances se tiennent tous les deux mois en moyenne ; elles sont généralement structurées en un exposé d’1 h suivi de 30 mn de questions.

La prochaine séance :

campus Jussieu, bât. 44-45, 4e étage, salle des conférences


PNG - 237.2 ko






☛ Télécharger l’affichette A4 ou A3 (pdf)

Séances passées

  • Vendredi 17 février 2017 à 11h, campus Jussieu (Paris 5e),, bât. 44-45, 4e étage, salle des conférences
    Jane LECOMTE (ESE, Paris-sud/Saclay)
    Conservation et évolution : peut-on dépasser l’anthropocène ?
    L’affiche est là

  • Vendredi 20 janvier 2017 à 11h, campus Jussieu, bât. 44-45, 4e étage, salle des conférences
    Victor LEFEVRE (Paris 1-Panthéon Sorbonne)
    Concevoir la nature comme une totalité organisée
    Essai d’actualisation de l’organicisme écologique

    L’affiche est là

  • Vendredi 17 juin 2016 à 11h, campus Jussieu (Paris 5e), bât. A, 7e étage, Auditorium
    Virginie MARIS, (CR CNRS au CEFE, Montpellier)
    Capital naturel et services écosystémiques
    Les métamorphoses réductrices de l’économie de la nature

    L’affiche est là

  • Vendredi 27 mai 2016 à 11h, campus Jussieu (Paris 5e), bât. A, 7e étage, Auditorium
    Julien DELORD, (Université Toulouse1 Capitole)
    La biodiversité : analyse épistémologique d’un concept pluriel
    Le résumé est là

  • Vendredi 20 mai 2016 à 11h, campus Jussieu (Paris 5e), bât. A, 7e étage, Auditorium
    Sébastien DUTREUIL, (IHPST- Paris 1-Panthéon Sorbonne)
    Gaïa : hypothèse, programme de recherche ou philosophie de la nature ?
    Le résumé est là

  • Vendredi 11 mars 2016 à 11h, campus Jussieu (Paris 5e), bât. A, 7e étage, Auditorium
    Natália FROZEL BARROS, (CESSP) Paris 1-Panthéon Sorbonne
    Les diplomates aux prises avec la biodiversité marine : pour une sociologie politique de l’environnement.
    Le résumé est là

  • Vendredi 19 février 2016 à 11h, campus Jussieu (Paris 5e), tour 56-46, 2e étage, salle Ténéré
    Philippe HUNEMAN, DR CNRS, philosophe (IHPST)
    De l’écologie animale d’Elton à la Theory of island biogeography. Importer la Synthèse moderne en écologie ?

  • Vendredi 11 décembre 2015 à 11h, campus Jussieu de l’UPMC, bât. A, 7e étage, auditorium
    Ferhat TAYLAN, Collège international de philosophie (CIPh) - Université Paris-Ouest Nanterre La Défense :
    Environnement et « milieu ». Divergences et convergences conceptuelles
    Avant même la stabilisation du concept d’environnement chez DARWIN et SPENCER, le concept de milieu était utilisé en France, en biologie comme en philosophie, depuis LAMARCK et Auguste COMTE. Il a donné lieu à toute une série de réflexions proto-écologiques tout au long du XIXe siècle, ainsi qu’à un projet de science nommé mésologie, proposé par BERTILLON quelques années avant que le naturaliste allemand HAECKEL invente l’écologie.
    Si la mésologie est progressivement effacée au profit de l’écologie darwinienne, le concept de milieu a continué à être l’objet de débats philosophiques et biologiques tout au long du XXe siècle. Il est aujourd’hui utilisé par de nombreux écologistes, sans qu’on puisse savoir clairement en quoi il se distinguerait du concept d’environnement.
    Cette intervention visera à fournir des éléments d’analyse conceptuelle permettant d’une part, de mesurer les divergences et les convergences entre les concepts de milieu et environnement, et, d’autre part, de discuter de la fécondité du premier pour une philosophie de l’écologie.


  • Vendredi 27 novembre 2015 à 11h, auditorium, 7e étage, bât.A du campus Jussieu de l’UPMC (Paris 5e)
    Nicola BERTOLDI (IHPST - Paris 1-Panthéon Sorbonne)  :
    Comment pensent les animaux ? L’écologie comportementale et le problème de la rationalité animale
    Le résumé est là

  • Lundi 19 octobre 2015 à 15h30, salle Claude-Helène du Muséum National d’Histoire Naturelle (47 rue Cuvier, Paris 5e)
    Giulia RISPOLI (EHESS/Centre Alexandre Koyré) : (en anglais)
    How the Earth became a cybernetic system : on the historical and epistemological origins of global ecology
    All current definitions of the biosphere require that we see the Earth as a system in which all parts interact while co-evolving with the external environment. In the second half of the 20th century, global ecologists sought to provide such a definition, addressing the biosphere as a self-regulating system in which lands, atmosphere and oceans correlate to maintain a whole stability.
    Ecologists aimed at producing a global understanding of the planet’s behavior and its energetic balance, however, in so doing, they embraced key-concepts and theories that were only partially connected to their research fields. Which scientific and epistemological framework did help them to shape such an understanding of the Earth ?


  • Mercredi 24 juin 2015 à 16h, auditorium du 7e étage, bâtiment A, campus Jussieu
    Patrick MATAGNE (Université de Poitiers/ESPE Poitou-Charentes) :
    Le concept de « zone de vie » de HOLDRIDGE : un point de vue tropical en écologie
    Le concept de « zone de vie » a été élaboré par un écologue américain, L.R. HOLDRIDGE, dans le but de classer les grandes formations végétales du monde sur des bases physionomiques.
    Le « système » d’HOLDRIDGE est appliqué par son école dans de nombreux pays tropicaux. Il s’inscrit dans le cadre de la tradition physionomique de la géographie botanique née au début du XIXe siècle en Europe, développée au USA au début du XXe siècle. Il intègre également les concepts de l’écologie dynamique américaine.
    L’Ecole d’HOLDRIDGE cherche à promouvoir un changement de point de vue, une sorte de révolution conceptuelle, par rapport aux grandes Ecoles de l’écologie créées dans les pays du Nord, profondément marquées par un « genius loci » qui nuirait à la généralisation de leurs méthodes.


  • Mercredi 2 avril 2014, salle 513
    Patrick BLANDIN, du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) :
    Du paradigme de l’équilibre dynamique à celui du co-changement : la trajectoire d’un écologue « post-Odum »

  • Le 27 novembre 2013, salle 511
    Raphaël BILLE (IDDRI, Sciences Po) :
    L’injonction de pragmatisme et ses dérives au carrefour de l’écologie et de l’économie

  • Le 11 février 2013, salle 502
    Franck VARENNE, Maître de conférences à l’Université de Rouen, laboratoire GEMASS
    Une perspective sur l’histoire de la modélisation et de la simulation de la croissance des plantes

  • Le 7 janvier 2013, salle 502
    Jean-Marc DROUIN, Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), ancien directeur adjoint du Centre Alexandre-Koyré
    FORBES, TANSLEY et LINDEMAN : trois étapes dans la constitution du concept d’écosystème

  • Le 17 décembre 2012, salle 514
    Audrey COREAU, chercheur au Centre Alexandre-Koyré et à AgroParisTech
    Penser les futurs possibles en écologie - Une approche épistémologique des pratiques

  • Le 29 octobre 2012, salle Favard
    Emilie HACHE, Maître de conférences à l’Université Paris X - Nanterre
    Conflits de mondes. Justice environnementale vs éthique environnementale
    Présentation de son ouvrage : Ecologie politique - Communautés, cosmos, milieux (2012, Editions Amsterdam)

  • Le 10 juin 2012, salle 505
    Donato BERGANDI, Maître de conférences au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), Centre Alexandre-Koyré
    L’écologie entre protection de la nature et éthique des sciences

  • Le 4 avril 2012, salle 514
    Julien DELORD, philosophe de l’écologie
    L’épistémologie de la biodiversité ou l’écologie « façon puzzle »


    ❦❦❦❦❦

Portfolio